Vélo et alimentation : quoi manger avant et après une sortie

Avant la sortie à vélo

Préparation nutritionnelle et prévention du bonking

La préparation nutritionnelle est essentielle pour éviter le bonking, cette perte soudaine de force due à l’épuisement des réserves de glycogène. Les glucides sont ton principal carburant : ils fournissent l’énergie nécessaire à tes muscles. Une bonne dose de glucides avant l’effort permet d’éviter la panne sèche. N’oublie pas les protéines, elles participent à la récupération et à la reconstruction musculaire. Comme le dit Isabelle Morin, nutritionniste du sport : « Les protéines sont associées à la récupération, à la reconstruction des fibres musculaires endommagées par l’effort physique. »

Tu te demandes peut-être pourquoi tant insister sur les glucides et les protéines ? Eh bien, laisse-moi te raconter cette fois où j’ai décidé de partir le ventre vide… spoiler alert : je n’ai pas fini la balade !

Alimentation recommandée pour les amateurs

Pour les cyclistes amateurs, une alimentation équilibrée suffit. Pas besoin de suivre un régime draconien. Mange varié et en quantités raisonnables, et surtout, n’oublie pas de bien t’hydrater. Sauter le petit-déjeuner avant une sortie est une erreur courante. Même une petite collation comme un fruit ou un yaourt peut faire la différence. L’important est d’avoir suffisamment d’énergie pour pédaler sans risquer l’hypoglycémie.

Alimentation recommandée pour les professionnels

Les cyclistes professionnels, eux, doivent porter une attention particulière à leur apport en glucides. Deux jours avant une compétition, augmente ta consommation de pâtes, riz et céréales complètes. Si la séance dure moins d’1h30, consomme environ 10g de glucides par kg de masse corporelle 24 heures avant. La veille, privilégie un repas léger avec des viandes maigres, du poisson grillé et des légumes. Le matin de l’épreuve, prends un petit-déjeuner 2 heures avant l’effort : du pain, des biscuits, un jus de fruits et un yaourt feront l’affaire.

Hydratation avant l’effort

Boire suffisamment est crucial. Assure-toi d’avoir un apport hydrique adéquat environ 2 heures avant de partir. Tu peux opter pour des boissons isotoniques maison : mélange de l’eau, du jus d’orange, du miel et une pincée de sel iodé ou de bicarbonate de soude. L’idée est de commencer ton effort avec un bon niveau d’hydratation, car une fois sur le vélo, tu perdras rapidement des fluides.

En suivant ces conseils, tu seras prêt à affronter ta sortie à vélo dans les meilleures conditions, qu’il s’agisse d’une simple promenade ou d’une compétition de haut niveau. Prends soin de ton alimentation et de ton hydratation, ton corps te remerciera sur la ligne d’arrivée.

Pendant la sortie à vélo

Alimentation pendant l’effort pour amateurs et professionnels

Pendant l’effort, maintenir une alimentation et une hydratation adéquates est crucial pour soutenir tes performances et éviter la fatigue. Voici comment gérer ces aspects pendant ta sortie à vélo.

  • Pour les amateurs : barres énergétiques, fruits secs et eau. Ces aliments sont faciles à transporter et à consommer, tout en fournissant un apport énergétique rapide.
  • Pour les professionnels : petites quantités régulières de barres muesli, gels glucidiques, fruits et parfois des boissons sucrées en cas de malaise. « Il faut manger en fonction de ce qu’on est en train de faire et de ce qui s’en vient, » comme le dit Henri Do, spécialiste des épreuves d’ultradistance.

Hydratation pendant l’effort

L’hydratation est tout aussi importante que l’alimentation. Il est recommandé de boire entre 0,5 et 1 litre d’eau par heure, en petites doses toutes les 15 minutes. Les boissons isotoniques maison (eau, jus d’orange, miel, sel iodé ou bicarbonate de soude) sont une excellente option pour maintenir un bon équilibre électrolytique. Cela aide à prévenir la déshydratation, qui peut rapidement affecter ta performance et ta santé. Isabelle Morin, nutritionniste du sport, souligne que « Lors d’une épreuve d’endurance, comme le vélo, le corps utilisera les glucides comme principal carburant pour alimenter les muscles. »

« Manger en fonction de ce qu’on est en train de faire et de ce qui s’en vient est crucial pour maintenir la performance. »

Fréquence de l’alimentation et signes d’un besoin d’alimentation

Il est crucial de consommer régulièrement des glucides pendant l’effort. Environ 30 à 60g de glucides par heure sont recommandés, bien que certains athlètes puissent en avoir besoin jusqu’à 90g. Des signes de besoin d’alimentation, tels que la fatigue, la faiblesse, l’étourdissement, les crampes musculaires, la nausée et les maux de tête, indiquent qu’il est temps de manger. Manger toutes les 30 à 60 minutes permet de maintenir des niveaux d’énergie stables et d’éviter les baisses de performance.

En suivant ces conseils, tu pourras maximiser ton endurance et ton plaisir durant tes sorties à vélo, qu’elles soient courtes ou longues.

Après la sortie à vélo

Importance de l’alimentation post-effort

Après une sortie à vélo, l’alimentation joue un rôle crucial dans la récupération. Les 30 à 40 minutes suivant l’effort sont les plus importantes pour reconstituer les réserves de glycogène et réparer les fibres musculaires. Consomme des aliments riches en glucides et en protéines. Comme le souligne Isabelle Morin, « Les protéines sont associées à la récupération, à la reconstruction des fibres musculaires endommagées par l’effort physique. »

Options alimentaires pour la récupération

Pour une récupération optimale, privilégie des repas comme un sandwich jambon-fromage, des pâtes, du riz, du poisson ou de la viande blanche, accompagnés de légumes. Ces options offrent un bon équilibre entre glucides, protéines et autres nutriments essentiels pour une récupération rapide et efficace.

Hydratation post-effort

L’hydratation ne s’arrête pas une fois que tu descends de vélo. Continue à boire de l’eau, des boissons isotoniques ou des jus naturels pour compenser les pertes en liquides et en électrolytes. « Les 6 premières heures après l’arrivée sont les plus importantes pour se restaurer, » rappelle Thibault Richard, entraîneur professionnel. Il est essentiel de bien réhydrater ton corps pour éviter les crampes et la fatigue post-effort.

« Les 6 premières heures après l’arrivée sont les plus importantes pour se restaurer. »

Importance de la personnalisation des besoins nutritionnels

Chaque cycliste a des besoins nutritionnels spécifiques en fonction de son kilométrage, de sa fréquence cardiaque, de sa condition physique et de son poids corporel. Il est donc crucial de personnaliser ton plan alimentaire pour maximiser tes performances et ta récupération.

Consultation avec un nutritionniste

Pour obtenir un plan nutritionnel parfaitement adapté à tes besoins, n’hésite pas à consulter un nutritionniste. Un professionnel pourra t’aider à élaborer une stratégie alimentaire efficace en tenant compte de tous les aspects de ton activité physique et de ta santé globale.

Optimise tes performances grâce à une alimentation adaptée

Pour exceller à vélo, il est indispensable de bien s’alimenter avant, pendant et après l’effort. Une nutrition adéquate aide à prévenir le bonking, maintient ton niveau d’énergie, et facilite la récupération. N’oublie pas de t’hydrater correctement et de personnaliser ton plan alimentaire en fonction de tes besoins spécifiques. En suivant ces conseils, tu seras en mesure d’améliorer tes performances et de profiter pleinement de tes sorties à vélo. 

Retour en haut